BERETTA APX A1


Beretta est la plus ancienne manufacture d'arme existante à ce jour, approchant les 500 ans (crée en 1526 !) Ils fabriquent toute une gamme de fusils de chasse et de pistolets de grande qualité.  Le plus populaire est sans doute le Beretta 92, en service dans l'armée américaine de 1985 jusqu'à nos jours, progressivement remplacé par le Sig P320 ou le M17.


Pistolet très modulaire, l'APX a un design contemporain, avec des dentelures de glissière distinctives, l'APX a prouvé son potentiel après des tests éprouvants en particulier lors des appels d'offres pour l'armée américaine.

Les APX Combat, Centurion (2018) et Carry (2019) ont suivi.

Les concepteurs de Beretta appellent l'APX original "APX A0", le début évolutif de l'histoire de ce modèle.

L'APX A1 Carry partage certains concepts internes avec l'APX A0, notamment un châssis sérialisé amovible, mais il s'agit d'un pistolet différent à bien des égards.

Le Carry, par exemple, utilise un chargeur simple, un canon et une carcasse plus petits.

En mai 2022, Beretta a annoncé l'APX A1 Full Size, le successeur de l'APX A0.

Vendu dans les 750 € environ, le Beretta APX A1 est une valeur sûre dans cette gamme de prix. Il est doté de caractéristiques qui témoignent d'une attention particulière aux détails et offre une bonne précision et une solide fiabilité.

l'A1 a une meilleure ergonomie, bien que les modèles soient presque de la même taille, certaines parties ont une texture rugueuse pour une meilleure préhension, alors que le précédent était lisse.

Le pontet présente un renfoncement plus profond. En outre, il y a une queue de castor substantielle ainsi que divers modules de poignée pour vous aider à personnaliser vos préférences.

L'une des différences les plus évidentes avec le nouveau modèle est la dentelure angulaire et très rapprochée de la glissière, 10 stries inclinées profondes à l'avant et à l'arrière,  permettent une bonne prise sans pour autant risquer de blesser ou couper les doigts.



On peut dire que l'apparition de l'APX A1  est le résultat des commentaires ou critiques des clients sur l'APX A0. Les ingénieurs de Beretta se sont remis au travail et ont amélioré l'APX A0 après avoir tenu compte de toutes les expériences des utilisateurs de l'APX 0 et examiné plusieurs détails.

Cependant, les deux sont presque identiques du point de vue dimensionnel et ils partagent le même canon, le même châssis amovible et le même chargeur double. Ces composants sont même interchangeables avec l'APX A0.

Comme l'APX A1 représente la dernière évolution de cette plate-forme, l'APX A0 et ses variantes seront progressivement retirés du marché commercial américain et peut être du marché européen.

Beretta a indiqué qu'il continuerait à fournir l'APX A0 à tous ses clients militaires qui l'ont initialement adopté.

Comme pour l'APX original, on peut s'attendre à ce que la gamme A1 s'élargisse à l'avenir avec des modèles de tailles différentes et des traitements de couleur.


Depuis que les points rouges sont en vogue, les glissières prêtes pour l'optique sont devenue une nécessité pour les fabricants et surtout un argument commercial. C'est pourquoi l'APX A1 Full Size n'est disponible qu'en tant que pistolet à point rouge, prêt pour l'optique , il est livré avec une plaque de protection pour l'optique. La glissière est fraisée pour le système d'adaptateur de Beretta, mais elle n'inclut pas de plaque en raison de la multitude d'empreintes de points rouges. Beretta propose séparément des kits de plaques de montage pour les produits Aimpoint, Burris, Docter, C-More, Leupold et Trijicon.


Une autre nouveauté sur la glissière est le revêtement Aqua Tech exclusif de Beretta. Cette finition a été développée pour répondre aux exigences militaires et est censée être plus résistante à la corrosion qu'un revêtement nitrure conventionnel. Ce revêtement est présenté comme un autre exemple de l'ingéniosité italienne. Le canon, qui bénéficie également de l'Aqua Tech, reste forgé à froid par martelage, mais le ressort de recul comporte désormais un seul ressort plat au lieu du double ressort de l'original.


La carcasse pleine grandeur de l'APX A1 présente des raffinements qui passent souvent inaperçus. Beretta a abandonné les rainures pour les doigts au profit d'une bande frontale plate. Des textures de différentes densités et grossièretés sont présentes dans les zones de contact de la carcasse.

D'autres changements subtils ont été remarqués lorsque j'ai placé les modèles APX A0 et APX A1 Full Size côte à côte. L'insert de la queue de castor de ce dernier est plus profond et le boîtier de la gâchette est profilé. Ces deux éléments améliorent la prise en main du pistolet et rendent ce nouveau modèle plus ergonomique. Les gauchers apprécieront la présence d'un déverrouillage de la glissière de chaque côté de la carcasse, ainsi que d'un déverrouillage réversible du chargeur.


Comme pour l'APX A0, trois dos de poignés modulaires sont fournies avec l'APX A1. Elles sont destinées à s'adapter à un large éventail de tailles de mains. Elles sont maintenues en place par un dispositif interne de retenue, ce qui nécessite de retirer la glissière pour la désengager de la carcasse. La seule dimension qui a changé de manière significative est la hauteur du rail Picatinny. Il est désormais plus haut pour accueillir une meilleure sélection de lampes.

En dehors de ces points, l'APX A1 Full Size conserve les mêmes dimensions générales que l'original. Il est également compatible avec les mêmes accessoires. Certains holsters peuvent toutefois constituer une exception, en fonction de leur compatibilité avec le rail.


Ainsi qu'il a été annoncé en 2017, le châssis en acier inoxydable est le "pistolet" sérialisé. Le fait d'être amovible signifie que vous pouvez échanger les tailles et les couleurs des modules de poignée pour 50 € chacun afin de reconfigurer l'APX A1. Beretta propose même des canons filetés en option pour l'APX pour environ 200 € chacun. Si vous fermez les yeux pendant le changement, vous pourriez vous convaincre que vous avez un nouveau pistolet sans avoir à en acheter un.

Afin d'améliorer la détente, Beretta a allégé le ressort du percuteur. Cette mise à jour de l'APX a été ressentie lors du premier tir à sec du pistolet. Sur le mien, je l'ai mesuré à 2,75kg.

Beretta a également amélioré la sécurité de la gâchette. Sur l'APX A0, la sécurité de la gâchette était légèrement au-dessus du talon de la gâchette lorsqu'elle était complètement enfoncée ; la nouvelle sécurité est affleurante. C'est subtil, mais c'est une autre amélioration. La pression exercée par le coussinet du doigt est répartie uniformément sur le sabot. 

Le sabot de déclenchement de l'APX a également été amélioré et présente désormais un léger rayon. (L'ancien sabot de détente était plus plat).


Premiers tirs

Je tire à 18 mètres avec mes munitions rechargées. Le résultat est très satisfaisant. (cible de gauche)

A droite 2 ième série cette fois ci à 25 mètres.  Je ne suis pas trop déçu du résultat, malgré trois impacts dans le blanc. Cela reste cohérent les impacts ne sont pas dispersés sur les 4 coins de la cible.

Je n'ai pas tiré des centaines de munitions et n'ai pas sélectionné les meilleurs cartons, c'est vraiment des tirs d'une arme sortie de son carton. Je ne doute pas qu'avec un peu plus de pratique et quelques centaines de tirs à son actif cette arme démontrera de bonne capacité en terme de précision.


Etant neuve, l'arme est capricieuse avec mes munitions rechargées, j'ai eu plusieurs problèmes de recyclage, qui disparaissent totalement avec des munitions manufacturées qui sont plus pêchues. Une fois bien rôdée, ces problèmes disparaitront naturellement.

Image suivante, tirs effectués par ma femme à 25 mètres, les résultats peuvent paraître mitigés, cependant, c'est également son premier tir avec cette arme, et comme je le répète à chaque fois, elle a une sorte d'allergie chronique concernant les "stryker" 


CONCLUSION

Très agréable dans la prise en main, bien équilibré, précis, et fabriqué avec soins, ce pistolet saura combler les tireurs les plus divers et variés. Il conviendra également à une grande majorité de femmes sur le plan ergonomique.

Pour ceux qui voudront l'équiper d'un point rouge par la suite, il est prévu pour cela d'usine.

Vendu entre 699 et 750 € en France, contre 499 $ aux Etats-Unis, il se place dans la même gamme que les G17, CZP10, Walther PDP.

Ce Beretta est une valeur sure, il servira de longues années à mon avis de manière fiable, à condition de ne pas oublier d'utiliser des munitions manufacturées pendant une période de rodage avant de passer à des munitions rechargées ( si c'est votre cas) afin d'éviter des problèmes de cyclage.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.